Email:   Password:   
Inscris-toi sur le site pour profiter de plus de fonctionalités   

Photo au hasard

Skatepark de Quimper
Skatepark de Quimper
11000

Recherche


Evénements

<- September ->
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30

Kitesurf au Brésil, Carnet de Voyage - Bilan du séjour 4/4


Rédigé par Fanfoue,
Publié le Monday 19 January 2009.


Acheter du matériel de kite au Brésil

Le gouvernement brésilien taxe toutes les importations à hauteur de 100%, autant vous dire que les produits importés via le circuit traditionnel sont hors de prix. Le plus souvent les prix constatés avoisinent les prix européens ou US, ne cherchez donc pas de bonnes affaires sur du matériel neuf au Brésil. Il semble qu'une grosse majorité des produits sont importés de manière officieuse (ce qui permet de rester dans la gamme de prix EU ou US).

Jeri foisonne de shops et kite schools mais chose assez amusante, peu de kite shop vendent du matériel de kite (probablement lié à la difficulté d'importer du matériel à un prix correct), ils se contentent pour la plupart de vendre des fringues. Vous pourrez peut être dans certains shops trouver quelques ailes mais ne vous attendez pas à un foisonnement au niveau choix.

Au niveau des ailes neuves les prix allaient de 3.500 R$ à 4.500 R$ (soit 1100 à 1500 euros), et le salaire moyen mensuel au Brésil est de 2000 R$ environ (et probablement moins dans la province du Ceara), le kite n'est pas aussi ici un sport très accessible...

Concernant la location et le matériel école, les conditions de vent au Brésil, conjuguées aux difficultés d'approvisionnement, font que le matériel loué ou le matériel école en fin de saison est souvent très usé (déchirures fréquentes des ailes), assurez-vous que le coût de location inclut une assurance pour la casse du matériel.


Stockage du matériel (Pais-Tropical)
       

Kite Shop (Jeri)

Alimentation au Brésil

L'eau du robinet, comme dans la majorité des pays d'Amérique du Sud, n'est pas potable. Pensez donc à acheter de l'eau régulièrement pour vous hydrater mais aussi vous brossez les dents et faire les glaçons pour la Capirinha...;)

Le Brésil regorge de fruits et donc tous les restaurants proposent de nombreux jus de fruits tropicaux pressés à la demande et autant dire qu'on ne s'est pas privé. Si vous faites les jus vous-même pensez à bien laver les fruits.

Le poisson est omniprésent sur la carte des restaurants et la plupart du temps très frais (du jour), même chose pour les crustacés et les fruits de mer. Sinon vous trouverez, un peu plus rarement, du poulet ou du boeuf (ils ne semblent pas connaître d'autre pièces que le filet mignon). Le poisson est délicieux et en plus c'est bon pour la santé alors ne vous privez pas.

Dans les petits villages, vous trouverez principalement de petits restaurants familiaux intégrés aux habitations ; dans les centres touristiques, vous trouverez des restaurants à l'occidentale. Les plats sont souvent pour deux, une seule personne payera 60% du prix affiché.


Resaurant typique (Icarai)
       

Restaurant "occidental" (Jeri)

Déplacements

Les déplacements au Brésil peuvent se faire par bus ou par « taxi » (4x4, buggy, ...). Pour des raisons de facilités et parce que nous sommes relativement chargés nous nous sommes déplacés principalement en taxi. Comptez 300 R$ pour un transfert Fortaleza – Icaraï de Amontada et 450 R$ pour un transfert Fortaleza – Jeri. Le prix de location d'un buggy avec chauffeur dépend du « trip » que vous souhaitez faire, Jeri – Tatajuba nous à couté 180 R$ pour un départ à 9h00 et un retour à 16h00.

Attention si vous louez seul un buggy, ils ont tendance à tomber très fréquemment en panne. (vérifié plusieurs fois durant le séjour)


Buggy et 4x4 sont omniprésents
       

Vans VW et Coccinelles sont partout

Les pousadas

Vous trouverez des pousadas à tous les prix et de tous conforts, le petit déjeuner est habituellement inclus et les gérants de ces pousadas sont souvent les meilleures personnes pour vous donner les meilleurs tuyaux pour la vie sur place.

De très nombreuses pousadas sont tenues par des étrangers tombés amoureux du pays, ces pousadas sont très souvent adaptés aux goûts des occidentaux (design, petit déjeuner, desserts...).


Pousada Etstreia Daiva, 100 R$ / nuit
1 chb
       

Pousada Villa Bella Vista, 180 R$/nuit,
2 chb + terrasse

Liens

Icaraï de Amontada

Pousada Pais Tropical: http://www.pais-tropical.com/

Brazilian Crew Windsurfing / Clube do Sol: http://windsurf-braziliancrew.com/fr-home.html

Club de Windsurf : http://www.cns-icarai-bresil.net/

Windguru Ilha do Guajiru (proximité Icaraï de Amontada): http://www.windguru.cz/pt/index.php?sc=122082

Jericoacoara

Général: http://www.jericoacoara.com

Pousada Villa Bella Vista (top): http://www.vilabelavista.com/

Windguru Jeri: http://www.windguru.cz/pt/index.php?sc=743

Compagnies aériennes

Air-france: www.airfrance.fr

TAM (compagnie brésilienne): www.tam.com.br

TAP (compagnie portuguaise): www.tap.com


Bilan perso


Amandine

J'étais ultra motivée à l'idée de partir pour ce trip, un autre petit rêve de faire du kite au Brésil...

Maintenant qu'il est réalisé, les souvenirs plein la tête j'ai déjà envi de revenir !!!

Les gens sont très accueillants, les gamins des villages sont très attachants, on a été très bien reçu, rien à redire sur l'hospitalité des Brésiliens et des étrangers qui ont tenté l'aventure dans les pousadas et autres restaurants.

La côte du Céara est chanceuse car très ventée (même pour une fin de saison) et ensoleillée, j'ai déjà envi de retrouver d'autres spots type Icaraï sur cette côte, bien éloignée de tout, là ou les contacts avec les locaux sont les plus chaleureux.

Au niveau du kite j'aurai progressé en vagues: prendre des impulsions pour les sauts, boire la tasse lors des water starts...ça m'a changé des eaux calmes Vénézueliennes d'El Yaque...Mon coup de coeur va au flat spot du« rio » d'Icarai, grâce à une rencontre sur la plage avec une fille au bon niveau, j'ai eu droit à quelques bons tuyaux pour envoyer le paté sur les sauts...sans me crasher (ça me changera).

Bref, que du positif, j'espère très vite pouvoir remotiver François, Etienne, Efrain, et d'autres (??) pour un prochain trip kite !!!


Francois

Equipés de nos bobs aux couleurs du Brésil, nous patientons dans l'aéroport en attente de notre vol retour, moment idéal pour revenir sur les 15 jours de notre séjour. Nous avons découvert à Icaraï de Amontada un Brésil authentique et accueillant où tranquillité et qualité de vie font bon ménage, le temps s'y écoule plus doucement que dans nos métropoles européennes. Ce qui en fait une destination idéale pour décompresser.

Nous avons aussi eu durant trois jours, à Jericoacoara, un aperçu du Brésil touristique. Beaucoup plus vivant, Jeri est devenu, à mon goût, un coin pour touristes blasés en mal d' "aventure". J'accroche beaucoup moins, plages bondées, activités frénétiques et coins sympas surfréquentés ne sont pas spécialement à mon goût. Dommage car Jeri offre des paysages et balades magnifiques.

La saison des pluies fait tout doucement son apparition, sur 3 jours à Jeri, un seul nous a permis de pratiquer le kite et encore le vent était très faible et il a légèrement plu le matin. Janvier permet d'obtenir des tarifs plus avantageux mais attention à ne pas trop s'avancer dans l'arrière-saison.

Au niveau kite j'ai eu l'impression de bien progresser, certains spots sécurisant nous ont permis de tenter des figures que nous n'aurions pas tentées ailleurs.

Partant pour un nouveau trip kite, reste plus qu'à trouver un lieu, une date et des fonds ...

Etienne

Pour une première sur l'eau, c'est vraiment une réussite, et cela va me pousser à m'équiper et tenter de dépasser les 2 autres acolites sur les plages marocaines ! En 10 jours de kite, j'ai un niveau au- dessus de mes espérances, il ne me manque plus qu'à réussir des sauts du feu de dieu et en route pour les championnats mondiaux ! D'un point de vue personnel, j'ai eu la sensation de progresser beaucoup plus vite en Kite qu' en planche à voile. Mais on a pas tout à fait les mêmes sensations. Certaines étant meilleures dans les 2 camps !

Sinon mon bronzage devrait bien marcher, déjà testé à Jeri ! Avec succès ! Oui le Brésil est un pays avec du soleil, mais il faut penser au tube de crème solaire, voire 2 ! Et mettre de la crème régulièrement, on est sous l'équateur, donc le soleil est beaucoup plus fort qu'en Europe.

Le Brésil est un pays super, paysages grandioses, personnes formidables, il ne faut pas hésiter à faire plusieurs villes, villages, pour se rendre compte que c'est un pays qui a beaucoup de potentiel, tant au niveau touristique qu' au niveau des ressources naturelles ! Je tenterai de me faire muter au Brésil si je pouvais ! Mais le portugais est vraiment indispensable, puisque sur place peu de gens parlent anglais, donc on essaie de se faire comprendre en parlant espagnol, mais ce n'est pas toujours une reussite ! Mais juste pour des vacances ça n'est pas indispensable.

Pour le kite pas de soucis, selon les locaux, la meilleure période est entre Juillet et Décembre, ou certains professionels vont même jusqu'à vous « garantir » le vent ! C'est très appréciable de naviguer sans avoir à mettre de combinaison !

Un autre trip Kite, pourquoi pas ! J'aimerais tenter sur la neige, peut être en allant voir des amis nordistes, puisque Amandine n'est pas chaude pour aller dans le froid !





< Précédent
 

Creative Commons License
Lafraise.com, éditeur de bien jolis T-shirts. Valid XHTML 1.0 Transitional Valid CSS 2.0 Téléchargez Firefox Ubuntu Linux News RSS 2.0 XML Sitemap
Sauf mention contraire, le contenu de ce site est sous contrat Creative Commons.